Le plagiat de la Recherche scientifique

Résumé : T. Hochmann

dimanche 30 octobre 2011, par Plagiat-Recherche

Suite au colloque des 20-21 octobre 2011 du ’plagiat de la recherche", nous avons décidé, en attendant la publication des "actes" (lextenso, 2012), de produire ici-même les résumés des interventions ....

Dénonciation, déni et dénigrement : les procédures allemandes d’auto-contrôle de la recherche face au plagiat

Depuis un peu plus de dix ans, les universités et autres institutions de recherche allemandes ont adopté des procédures internes d’auto-contrôle de la recherche. Si leur mise en place indique une prise de conscience du problème de la fraude scientifique, ces procédures ne peuvent être efficaces que si elles tiennent compte de la puissance du déni au sein des organisations de recherche, et de la forte hiérarchie qui caractérise leurs structures. Pour ébranler l’inertie systémique des institutions scientifiques face au plagiat, ces procédures favorisent la dénonciation, notamment en protégeant son auteur. Cependant, la lutte contre le déni et la protection de la dénonciation ne doivent pas aboutir au règne du dénigrement : ce serait un nouveau déni que d’ignorer le rôle des réputations au sein du monde de la recherche, et les dégâts d’une rumeur de plagiat. Dès lors, si l’établissement d’un plagiat ne saurait être dissimulé, les procédures internes prévoient certaines garanties à l’égard du scientifique accusé, tant que les soupçons ne sont pas vérifiés.

| Espace privé] | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0